Paramètres des cookies
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont essentiels (par ex. pour le panier d'achat), tandis que d'autres nous aident à améliorer nos services en ligne et à les exploiter de manière économique. Vous pouvez accepter ou refuser en cliquant sur le bouton "N'accepter que les cookies essentiels", revoir ces paramètres et désélectionner les cookies à tout moment (par ex. au pied de page de notre site Web). Vous trouverez des informations plus détaillées dans notre Politique de confidentialité.
Offres pour clients professionnels. Tous les prix sont affichés HTVA.
Boutiques pour particuliers
Français
OTTO Office Logo
- Tout pour le Bureau!

Vêtements de travail

Vêtements de travail : protection, sécurité et reconnaissance

Les vêtements de travail servent d'une part à la protection, d'autre part à la reconnaissance des employés. Les médecins, par exemple, sont reconnaissables à leur blouse blanche, les artisans à leur fameuse ""salopette bleue"". Dans le secteur de la restauration, les toques de chef évitent que des cheveux peu recommandables ne se retrouvent dans les aliments.

Gants de travail et chaussures de travail appropriées en même temps qu'ils protègent contre les blessures lors de la manipulation de machines, d'outils et d'équipements lourds. Dans de nombreux secteurs, tels que le commerce de détail ou l'hôtellerie, les employés portent également des vêtements de travail uniformes qui leur permettent de se reconnaître et de se faire connaître grâce à leurs couleurs ou à un logo d'entreprise imprimé.

Les vêtements de protection et de sécurité professionnels doivent répondre à certaines spécifications et respecter certaines normes. Quelques exemples:

  • EN ISO 20471 pour les vêtements de signalisation à haute visibilité tels que les gilets de signalisation: et les vestes de signalisation
  • EN ISO 11612 pour les vêtements de protection contre la chaleur et les flammes
  • EN ISO 11611 pour les vêtements de protection pour le soudage et les procédés connexes
  • EN 1149 pour les propriétés électrostatiques des vêtements de protection
  • EN 13034 pour les vêtements de protection contre les produits chimiques liquides
  • EN 14048 pour la protection contre les environnements froids
  • ISO 157977 pour le blanchiment industriel

À quelle fréquence devez-vous acheter de nouveaux vêtements de travail ?

Les vêtements de travail très usagés doivent être changés plus fréquemment que les vêtements qui ne sont pas soumis à un stress important dans le travail quotidien. Les associations d'assurance responsabilité civile des employeurs fournissent des recommandations sur les vêtements de protection et de sécurité. Les chaussures de sécurité doivent être remplacées environ une fois par an. En revanche, les vestes et les pulls de travail de haute qualité durent généralement plusieurs années.

La condition préalable à une longue durée de vie des vêtements est un entretien adéquat. Pour certaines industries, il existe des réglementations spéciales, par exemple les vêtements de travail médicaux ne peuvent pas être nettoyés dans la propre maison ou avec des machines à laver domestiques. Pour les employés d'autres secteurs, il est également conseillé de stocker et de nettoyer séparément les vêtements de travail et les vêtements privés.

Qui paie les vêtements de travail ?

La personne qui paie les vêtements de travail dépend de leur obligation légale ou non. Les vêtements de protection légalement requis doivent être payés par l'employeur conformément à la loi sur la santé et la sécurité au travail. Il s'agit, par exemple, de casques, de chaussures de travail, de lunettes de protection ou même de combinaisons de protection. L'employeur doit fournir les vêtements de sécurité et de protection légalement requis et paie également l'entretien et le nettoyage des vêtements de travail.

Cette obligation s'applique également aux professions où les employés sont exposés à des risques accrus pour la santé. En revanche, les vêtements de protection volontaires, qui sont principalement destinés à protéger les propres vêtements du salarié contre les salissures, sont à la charge du salarié.

Si l'employeur prescrit le port de vêtements de travail uniformes, tels que des pulls, des gilets et des T-shirts portant le logo de l'entreprise, il achète généralement ces vêtements à ses frais. Toutefois, il peut répercuter les coûts sur les employés. Une exception s'applique uniquement aux vêtements qui portent atteinte aux bonnes mœurs.

Si le contrat de travail stipule que les employés doivent contribuer aux coûts des vêtements de travail en tout ou en partie, ces clauses sont effectives. Toutefois, dans le cas des contrats de travail formels, il existe une restriction selon laquelle l'achat de vêtements de travail ne doit pas désavantager de manière déraisonnable les employés. Si le salaire net est si bas qu'il est sujet à une protection contre la saisie, l'employeur ne peut, par exemple, retenir aucune rémunération pour les vêtements de travail.


OTTO Office - Tout pour le Bureau !