Paramètres des cookies
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont essentiels (par ex. pour le panier d'achat), tandis que d'autres nous aident à améliorer nos services en ligne et à les exploiter de manière économique. Vous pouvez accepter ou refuser en cliquant sur le bouton "N'accepter que les cookies essentiels", revoir ces paramètres et désélectionner les cookies à tout moment (par ex. au pied de page de notre site Web). Vous trouverez des informations plus détaillées dans notre Politique de confidentialité.
Offres pour clients professionnels. Tous les prix sont affichés HTVA.
Boutiques pour particuliers
Français
OTTO Office Logo
- Tout pour le Bureau!

Électronique grand public

Le divertissement permet d'être de meilleure humeur

L'électronique de divertissement est ici largement séparée de l'équipement professionnel nécessaire, par exemple, à une présentation. Les différences sont nombreuses. Au bureau, par exemple, l'électronique grand public doit avant tout être simple à utiliser. En outre, les appareils doivent être peu encombrants, ce qui ressort déjà de l'importance du lecteur MP3. Les appareils électroniques grand public présents dans le bureau doivent également pouvoir se fondre dans l'ambiance. Enfin, le confort sera également un facteur déterminant. Cependant, ici, vous pouvez désormais faire confiance aux développeurs d'électronique grand public : La possibilité de commande à distance est pratiquement standard. Cette catégorie offre tout, des lecteurs multimédia (tels que les lecteurs MP3 ou DVD) aux haut-parleurs. Associée à l'affichage de l'heure, l'électronique grand public se retrouve, de manière spartiate dans les plus petits espaces, dans les radios-réveils. Ce n'est pas exactement une horloge, mais des fonctions de minuterie sont intégrées aux chaînes stéréo, ce qui élargit leur spectre d'utilisation. Ainsi, la pause du petit-déjeuner ou la fin de la journée peuvent également être rythmées par la musique via l'électronique de divertissement.

Mais il faut revenir ici au fonctionnement de l'électronique grand public. Pratiquement aucun fabricant actif sur ce marché au cours des 50 dernières années ne s'est permis de se priver de mettre en œuvre ses propres idées pour un fonctionnement optimal. Le résultat est un chaos impie, qui se manifeste déjà dans le nombre de personnes qui restent fidèles à une marque, même si cela ne garantit pas toujours des concepts opérationnels cohérents. Dans les années 1980, par exemple, les magnétoscopes et les lecteurs de CD se sont imposés. Dès que l'on va au-delà des boutons standard de ces appareils, les choses se compliquent souvent. Cela est d'autant plus remarquable qu'aujourd'hui, les appareils connectés à un moniteur disposent généralement d'un menu à l'écran. Pour les appareils d'électronique grand public simples, destinés à pimenter un peu la journée de travail, il est recommandé d'opter pour des modèles qui peuvent être installés en grande partie sans ""écran"" ni télécommande, si nécessaire. En particulier, l'interrupteur d'arrêt et de marche ainsi que le réglage du volume devraient être possibles sans avoir à tirer la fiche secteur.

Il se peut que le son soit un peu plus calme

Les appareils électroniques grand public ont toujours été discutés en termes autour de la qualité de lecture. Même un nom aussi moderne que la haute définition remonte aux années 1930. Il n'est pas impossible de disposer de bons appareils électroniques de divertissement, même au bureau. Les chaînes stéréo compactes de Panasonic en sont la preuve. Ici, le lecteur (CD, MP3, clé USB), le récepteur (radio) et l'amplificateur partagent un petit boîtier. Des haut-parleurs assortis au son puissant sont fournis. L'électronique grand public prouve une fois de plus qu'elle peut s'adapter à des exigences très différentes. Une télécommande est bien sûr incluse dans le paquet.

Écoute consciente

Les appareils électroniques grand public diffusent de la musique ou de la radio en fond sonore dans de nombreux établissements. Ce faisant, le cerveau reconnaît les morceaux de musique qu'il a déjà entendus. Si vous ne vous concentrez pas consciemment sur la qualité sonore de l'appareil électronique grand public que vous possédez, votre cerveau laissera sonner la meilleure version. Ce serait le cas, par exemple, si le morceau de musique a déjà été écouté à la maison sur une chaîne hi-fi avec un tourne-disque. Seule une écoute consciente permet de clarifier la qualité réelle du son.

La technologie MP3, largement utilisée, présente l'avantage de pouvoir stocker de nombreux morceaux de musique dans un espace très réduit. Cependant, avec la technologie MP3, les données sont réduites, généralement par les harmoniques qui sont importantes pour le cerveau. Si les appareils électroniques grand public diffusent de la musique dans ce format de fichier, le cerveau est énormément moins stimulé. La technologie MP3 n'est pas la même que la technologie d'enregistrement numérique. Il existe également des enregistrements de haute qualité sur disque dur et sur disque argentique (SACD = CD enregistré sur DVD avec pratiquement aucune compression des données).


OTTO Office - Tout pour le Bureau !